NEUVAINE À SAINTE ANNE
LA FAMILLE J’Y CROIS




PREMIER JOUR

DIEU A DIT OUI À LA FAMILLE


« Soyez féconds », dit Dieu, « multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la » (Gn 1,27-28).

Sainte Anne, tu es ma grand-maman spirituelle, et je t’aime. Je te confie toutes les familles de la terre, unies ou brisées. Je te prie surtout pour ma famille.

Un jour, le Créateur a dit oui à l’amour et à la famille. Il disait oui à la tendresse, à la vie, à la fidélité. Il disait non aux contrefaçons.

Dans le paradis terrestre, Dieu créa l’homme et la femme à son image, et il leur demanda d’être féconds. Il créait ainsi le couple et la famille. Il vit que cela était très bon (Gn 1,31).

Sainte Anne, ma famille, comme toute famille, a été voulue par le Seigneur comme un nid d’amour vrai. Tu sais bien qu’il y a des problèmes dans ma famille, des souffrances physiques et morales.

J’aime mes enfants. Ils affrontent le danger du sexe facile, de la drogue et de la boisson; ils peuvent négliger Dieu et l’Église. Je te les recommande.

Donne aux époux et aux parents de trouver force et joie dans la prière, les sacrements et le support d’une communauté chrétienne. Amen.

DEUXIÈME JOUR

LES MERVEILLES DU VÉRITABLE AMOUR


Sainte Anne, la société moderne a influencé la famille. En dépit de tout, malgré les brisures d’amour et les échecs, le mariage et la famille doivent demeurer une source de bonheur, et un lieu de saine éducation pour les enfants.

Dieu lui-même créa l’homme et la femme qui ne forment plus qu’une seule chair. Il les a rendus féconds (Gn 2,24; 1,28).

Depuis toujours, Dieu fit une alliance avec nous, gens mariés, et avec nos familles. Il nous a promis son aide.

Sainte Anne, même si mon mariage est brisé, même si mes enfants me causent des soucis, je prends courage, car Dieu est proche de moi. Et toi aussi, sainte Anne!

Ma famille doit prier. Le Seigneur doit occuper la première place dans mon foyer, dans ma vie de couple et de parent, et dans le cœur de mes enfants. Je tiens à ce que le crucifix soit bien en vue.

Sainte Anne, toi qui fus l’épouse aimante de saint Joachim, une maman dévouée pour Marie et une grand-maman affectueuse pour Jésus, protège ma maison, ma famille, mes enfants et mes petits-enfants. Amen.

TROISIÈME JOUR

LA FAMILLE, AMOUR ET VIE


Sainte Anne, je m’inquiète, car la vie n’est plus la même. La famille s’est diversifiée, avec la cohabitation, la famille monoparentale, la famille reconstituée…

À la suite du Christ, l’Église enseigne que l’amour entre époux ne doit jamais cesser, qu’ils doivent rester fidèles l’un à l’autre, que leur amour doit s’ouvrir à la vie. Existe-t-il un cadeau plus beau qu’un enfant?

Je sais, sainte Anne, que la famille, telle que voulue par Dieu, existera toujours, grâce à des couples et à des parents exemplaires. Il y a de nombreux foyers qui rayonnent la foi et la bonne humeur. L’amour vrai n’est pas mort! Même dans les foyers désunis, des gens généreux font tout leur possible!

L’amour est un don total à l’autre, non de l’égoïsme. Cet amour crée le partage. Cet amour tient bon, malgré tout.

Sainte Anne, ma famille a ses problèmes : maladies fréquentes, absence d’ouvrage, disputes… Que ma famille soit heureuse ou qu’elle soit éclatée, je veux que tu la protèges, chère sainte Anne.

Veille sur le bonheur et la paix dans ma famille. Amen.

QUATRIÈME JOUR

LA FAMILLE, DU RÊVE À LA RÉALITÉ


Sainte Anne, rappelle à mes enfants et à tous les jeunes qu’un mariage heureux doit se préparer. Le mariage est plus que l’amour physique et les relations sexuelles. C’est la connaissance continuelle de l’autre.

Une famille heureuse, tel est le rêve de tout couple! La vie à deux doit devenir une merveilleuse aventure humaine et chrétienne.

Mais ce rêve se brise souvent face à la dureté de la vie. S’il en fut ainsi pour moi, avec Dieu tout redevient possible.

Ce rêve d’une famille heureuse peut se réaliser, même lorsque naît un enfant handicapé. Il apportera plus d’unité dans la famille, le soleil de la joie. Cet enfant, même infirme, a droit à la vie.

Ce rêve peut se réaliser, même si les parents découvrent qu’ils sont stériles. Peut-être sera-t-il possible d’adopter un enfant ou de mieux aider les démunis… Il y a tant de façons de transmettre la vie!

Pour réaliser le rêve de ma vie, j’essaierai de partager des moments de prière avec mon époux ou mon épouse. L’amour se fortifie quand Dieu est présent.

Sainte Anne, transforme le rêve de ma jeunesse en réalité et prends bien soin de nous! Amen.

CINQUIÈME JOUR

LES AMOUREUX NE SONT PAS SEULS AU MONDE


Sainte Anne, il faut respecter la nature autour de nous : l’écologie; il faut aussi respecter la nature qui est en nous : l’amour véritable! La famille doit demeurer une communauté conjugale stable et indissoluble.

Ma famille, comme toute famille, doit assumer ses responsabilités sociales. Ma famille ne peut se replier sur elle-même. Les amoureux ne sont pas seuls au monde.

Ma famille doit s’élargir et servir la société.

Je veux essayer de m’unir à d’autres couples, car il faut nous entraider. Influents sont les parents qui collaborent avec d’autres parents!

Ensemble, nous pouvons revendiquer des progrès dans le domaine hospitalier, éducatif et culturel. Nous pouvons lutter contre la pornographie et la violence, en particulier celle faite aux femmes et aux enfants. Comme parents, nous pouvons prévoir de bons programmes d’information et d’éducation. Nous pouvons nous entraider.

Sainte Anne, ma famille a besoin de toi. Je m’inquiète souvent pour l’avenir, dans une société froide et cruelle. Veille sur nous. Amen.

SIXIÈME JOUR

L’ÉGLISE ET LA FAMILLE


Sainte Anne, l’Église ne reconnaît pas comme familles certains types d’unions. La famille n’est pas toute association d’individus menant vie commune. Pour aider les enfants, il faut un homme et une femme, un couple stable et responsable.

Sainte Anne, fais-nous lutter contre l’avortement et l’euthanasie. Il faut défendre la vie. L’enfant conçu doit naître et il a besoin d’amour. Il doit s’enrichir de valeurs morales au sein de sa famille. Il ne faut pas qu’il devienne en quelque sorte orphelin, du vivant de ses parents. Transmettre la vie ne se limite pas à l’accouchement!

Je sais, chère sainte Anne, que tout jeune requiert une enfance paisible et de vraies valeurs. Le contraire peut conduire à la criminalité, à l’alcool, à la drogue, au suicide.

Ma famille n’est pas parfaite, mais c’est au sein de ma famille que mes enfants vont développer leur personnalité. Si ma famille est monoparentale, si je suis seul, veuf ou veuve, séparé-e ou divorcé-e, je vais prier et ferai de mon mieux. Dieu verra aux besoins de mes enfants.

Sainte Anne, bénis toutes les familles, la mienne surtout. Que mes enfants et petits-enfants aient la foi, de l’ouvrage, qu’ils soient heureux et en bonne santé. Amen.

SEPTIÈME JOUR

ET QUAND IL Y A SÉPARATION OU DIVORCE…


Sainte Anne, tout mariage doit révéler la tendresse et la fidélité de Dieu; il n’est est pas toujours ainsi! L’égoïsme peut prendre le dessus.

Qu’arrive-t-il aux familles d’aujourd’hui? Que m’arrive-t-il dans mon mariage? Qu’arrive-t-il à mes enfants séparés, ou qui vivent dans une union libre? Mon rêve d’un amour réussi, d’une famille heureuse et croyante, tourne parfois au cauchemar. Le divorce devient monnaie courante. Le dialogue cesse, si jamais il a existé… Nous oublions la grâce du sacrement et la nécessité du pardon. Les enfants en sont les victimes.

Sainte Anne, préviens la rupture des mariages. Si moi ou d’autres souffrent de la séparation, rends-nous capables de vivre chrétiennement l’épreuve, sans nous culpabiliser inutilement.

Que les couples séparés se fortifient dans la prière, les sacrements, les associations bénéfiques, le dévouement au sein de l’Église.

Sainte Anne, que tous les chrétiens, sans qu’ils aient à tout approuver, soient accueillants pour les jeunes, pour ceux et celles qui sont séparés, ou même vivent dans une seconde union.

Viens au secours des couples et des enfants affligés par la séparation et le divorce. Viens à mon secours. Amen.

HUITIÈME JOUR

LE MARIAGE, CHEMIN DE SAINTETÉ


Sainte Anne, certains renoncent au mariage, pour vivre le célibat consacré, dans la vie religieuse ou dans le monde. Ils se donnent au Seigneur et au service du prochain. Dieu les bénit et l’Église les encourage. Si je suis jeune, fais-moi découvrir ma vocation.

C’est au sein de leur vie à deux, c’est au milieu de leur famille, que les couples sont, eux aussi, appelés à la sainteté. Le sacrement qui les unit leur apporte les grâces nécessaires. La sainteté de leur union rejaillit sur leurs enfants. C’est ainsi que leur famille, brisée ou non, doit s’efforcer de devenir une petite Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Aux noces de Cana, le Seigneur Jésus a révélé son amour pour les couples (Jn 2, 1-11). Il ne faut point séparer ce que Dieu a uni (Mt 19,6-13). L’amour fidèle d’un couple dans le mariage nous fait comprendre l’amour de Dieu, fidèle jusqu’à la mort.

Sainte Anne, mon amour conjugal, mon dévouement pour mes enfants, mon souci des nécessiteux, voilà ce que je dois faire pour me sanctifier!

Même si ma famille est monoparentale, même si j’ai souffert la séparation et le divorce, je puis me sanctifier; mes enfants aussi, malgré leurs égarements de jeunesse. Aide-nous, sainte Anne! Amen.

NEUVIÈME JOUR

LA FAMILLE ÉVANGÉLISATRICE DES FAMILLES


Sainte Anne, ma famille a besoin de l’Église, et l’Église de ma famille.

Le Pape proclame la nécessité d’une nouvelle évangélisation. Il enseigne que la famille chrétienne doit évangéliser d’autres familles.

Sainte Anne, fais que les membres de ma famille s’aiment vraiment! Qu’ils manifestent leur foi chrétienne et leur charité!

Je sais que les valeurs familiales s’en vont à la dérive… Sainte Anne, que ma famille soit apôtre d’autres familles, surtout des familles brisées et des familles d’immigrants! L’évangélisation faite par des familles est nécessaire aujourd’hui, car l’amour vrai disparaît, les familles se disloquent, la foi n’est pas nourrie.

Mon rôle chrétien commence au sein de ma famille, que je sois célibataire, parent, grand-maman ou grand-papa. Je sois transmettre la foi autant qu’il dépend de moi. Si je suis parent, mon influence auprès de mes enfants est importante! Celle que j’ai auprès de mes petits-enfants peut-être davantage!

Sainte Anne, je te demande la santé, de l’ouvrage, du bonheur. Je te demande de faire grandir notre foi et de bénir ma famille, ainsi que toutes les familles. Merci, sainte Anne! Amen.







Retour à la page de sainte Anne

Retour à la Chapelle 

Retour à la page principale du site


 

Copyright ©  2003
[ Réponses Chrétiennes à vos Questions ]
Tous droits réservés